IHM Pau

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/05/2018

Dolmetscher gesucht - interprète recherché !

location_crous_francis_jammes_pau_64000.jpg&h=230&w=294&a=cLe Clous de Pau et le Studentenwerk Constance recherchent un/e interprète pour l'échange franco-allemand qui aura lieu du 2 au 6 juillet 2018.

L'interprète pourra être étudiant/e ou non, mais devra être majeur/e. 

Il/elle signera un CDD, dés le départ sur Bayonne et Bordeaux.

Son hébergement et les repas seront organisés et pris en charge comme pour le reste du groupe.

La personne devra être assez à l'aise en français et en allemand pour faire de la traduction simultanée.

Consultez le programme ici.

Renseignements :
Clous de Pau

7 Rue Saint-John Perse
64000 Pau
Tél. :
05 59 30 89 00
http://www.crous-bordeaux.fr/

22:00 Publié dans S - Echanges | Lien permanent

21/12/2015

Résidences croisées d'écriture

20 ans d'échanges avec le Land de Hesse

Entretien avec Harry Oberländer,
Directeur du Hessisches Literaturforum

Propos recueillis par Catherine Lefort, traduits de l'allemand par Alexia Valembois

Depuis plus de vingt ans, Écla Aquitaine tisse des relations étroites avec le Land de Hesse en Allemagne qui se traduisent par des résidences croisées d’écriture : des écrivains allemands séjournent en Aquitaine à la résidence de la Prévôté, des auteurs aquitains sont accueillis à la Villa Clementine à Wiesbaden. Dialogue avec Harry Oberländer sur les enjeux de ces échanges internationaux autour de la littérature.

Catherine Lefort - Vous avec été un des premiers écrivains en résidence à Bordeaux dans le cadre des échanges et coopérations entre l'Aquitaine et le Land de Hesse. Vous êtes aujourd'hui directeur du Hessisches Literaturforum à Francfort.

Harry Oberländer - Je garde un très bon souvenir de mon séjour en résidence à Bordeaux. C'était en octobre et novembre 1988. Nous étions partis en voiture avec mon amie de l'époque et nous avions traversé la France en passant par Mulhouse en Alsace, Dijon, puis à travers le Massif central, cela nous avait pris trois ou quatre jours avant d'arriver, via la Dordogne, le 1er novembre à Bordeaux après avoir franchi le pont de pierre. Un bien beau voyage, conscients comme nous l'étions que Friedrich Hölderlin avant nous, durant l'hiver 1801, l'avait lui-même effectué, à pied pour l'essentiel, pour aller prendre ses fonctions de précepteur auprès du consul Meyer dans sa demeure des allées de Tourny. A Bordeaux, quant à moi, j'ai résidé dans la belle maison de la rue de la Prévôté et je n'ai pas eu à être précepteur, j'avais au contraire tout un mois devant moi pour travailler en paix avant d'être amené à découvrir bien d'autres lieux en Aquitaine à l'occasion de visites scolaires et autres rendez-vous....

Lire la suite sur 20 ans d'échanges avec le Land de Hesse (page 20).
Paru dans Éclairs - La revue numérique d'Écla.