Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/09/2012

Jacques Le Rider "Je suis né européen ..."

Par Christine Lecerf, Le Monde des Livres, 12 juillet 2012

jacques le ride, europe, europa, geisteswissenschaftlerLieu de rendez-vous assez inattendu pour y rencontrer le spécialiste français de la modernité viennoise : un hameau du Finistère, dans l'arrière-pays de Roscoff, à quelques kilomètres de Landivisiau. Après avoir ôté ses bottes de jardin, ce grand admirateur de Thomas Bernhard nous invite dans une langue très châtiée à le suivre dans la mansarde de sa maison de campagne envahie par les livres.

Né en 1954, fils de Georges Le Rider, ancien administrateur de la Bibliothèque nationale, Jacques Le Rider convient qu'il a eu des débuts faciles : "Il est certain que le milieu familial a joué un grand rôle, en développant notamment chez moi une sorte de familiarité congénitale avec la bibliothèque." Mais ce qui le distingue des héritiers de la grande bourgeoisie libérale viennoise, comme Arthur Schnitzler ou Hugo von Hofmannsthal, dont il a écrit les monographies, ce sont ses origines modestes : "Ma généalogie remonte à des familles de pêcheurs bretons et de paysans auvergnats. Mes grands-parents paternels et maternels étaient des instituteurs de milieu rural, qui m'ont transmis des valeurs républicaines et légué le culte de la laïcité.

Lire la suite sur Le Monde

Les commentaires sont fermés.