Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/05/2013

Rencontre autour de "Journal d'un corps" et son traduction en allemand

Paule Zimba et Nicolas Seine dialoguent avec Eveline Passet, traductrice allemande, autour de sa traduction de Journal d'un corps de Daniel Pennac

Mardi 21 mai 2013 à 18h30

Librairie L'Escampette
10, rue des Cordeliers, Pau
tél : 05 59 27 83 31

Passet_photo.jpgEveline Passet, traductrice littéraire du français et du russe vers l'allemand, est en résidence à la Prévôté à Bordeaux du 5 avril au 4 juin 2013. La résidence croisée Aquitaine-Hesse est un partenariat entre Écla Aquitaine et le Hessischer Literaturrat de Wiesbaden.

Eveline Passet, traductrice attitrée de Daniel Pennac, consacre sa résidence en Aquitaine à la poursuite de la traduction en allemand du livre Journal d’un corps paru en 2012 aux éditions Gallimard (Paris), et sa publication en allemand est attendue au printemps 2014 chez Kiepenheuer & Witsch (Cologne).

Journal d’un corps est un livre foisonnant de micro-histoires insolites, d’images aussi poétiques que charnelles, de jeux de mots, de phrases musicales, parfois haletantes, d’une multitude de registres verbaux, y compris celui du savoir médicinal. Le tout demande au traducteur de glaner mots et expressions, figures de style et sonorités dans les dictionnaires comme sur internet, chez les auteurs comme chez les boxeurs. Parfois, traduire Daniel Pennac veut dire le réécrire, faire autrement pour faire pareil, puisque, souvent, il n’y a ni équivalence verbale ou syntaxique, ni équivalence stylistique entre le français et l’allemand. »

logo_ecla.jpgRencontre organisée en partnariat et avec le soutien de l'ECLA Aquitaine. Vous trouverez plus d'informations sur la biographie et l'oeuvre d'Eveline Passet sur le site Internet de l'ECLA

logo_escampette.jpgUn grand MERCI à la librairie l'Escampette d'accueillir et d'animer cette rencontre.

Les commentaires sont fermés.