Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/06/2013

Prix du citoyen européen pour Elke Premauer, Château d'Orion

L'Institut Heinrich Mann félicite Elke Jeanrond-Premauer qui a gagné au nom de toute l’équipe du château d'Orion le Le Prix du citoyen européen 2013. 

elke_premauer.png
"Merci à tous nos partenaires, amies et soutiens ! Etre lauréate du Prix du citoyen européen signifie pour moi recevoir un honneur très particulier. J’ai à coeur la vision d’une Europe aux cultures et traditions très diverses qui se marient de manière transnationale, de vallée à vallée, tissant des liens entre les Hommes. Mon objectif premier est de suivre l’idée de base du grand architecte de l’Europe Jean Monnet, la « supranationalité », ce qui signifie réunir les Hommes.

Il est important aussi pour moi de dire qu’on ne gagne pas un prix seule, c’est un honneur pour tous ceux qui s’engagent dans la création de modèles exemplaires et la culture d’une âme européenne. C’est l’engagement de chaque citoyen qui nous encourage et nous porte profondément.

« Il n’y a que celui qui est en chemin et qui l’explore qui peut parler de la magie de l’Europe. », dit justement le Professeur Schlögel, Université Viadrina.

Elke Jeanrond-Premauer

Artikel auf deutsch
Interview mit Elke Jeanrond-Premauer

28/01/2013

Interview avec Jacques Attali : "Für ein neues Europa"

Fünfzig Jahre nach Unterzeichnung des Elysée-Vertrags hakt es zwischen Deutschland und Frankreich. Ein Gespräch mit dem einstigen Präsidentenberater Jacques Attali.

europa,europe,jacques attali,olivier guez


Interview in der FAZ

Lire l'interview en français, par Olivier Guez

26/10/2012

Européens, on vous spolie ! Par Hans Magnus Enzensberger

EU-democracy-institutions.jpg

A force de plans de sauvetage et de traités d’urgence négociés à huis clos, les citoyens de l’UE sont lentement dépossédés du contrôle de leurs institutions, dénonce l’écrivain allemand Hans Magnus Enzensberger qui prédit une révolte.

Lire l'article, traduit par Jean-Baptiste Bor