IHM Pau

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/12/2014

Buchtipp : Berlin Légendes ... d'Olivier Morel

Berlin légendes ou La mémoire des décombres : une capitale littéraire en rêveries et en conversations, par Olivier Morel (Presses universitaires de Vincennes, Saint-Denis, France)

berlin_legendes.jpg

Le volume, ponctué de nombreuses photographies de l’auteur, propose une série de conversations avec les écrivains Stéphane Hessel, George Tabori, Wladimir Kaminer, Inka Parei et Zafer Şenocak, sans oublier Inge Deutschkron, Ilse Rewald, Martin Walser et Christoph Hein.

Plus d'informations sur lechoixdeslibraires.com

Lire l'introduction

14/10/2014

Concert franco-allemand à Nuremberg avec Michèle Bernard et Barbara Thalheim, "Guerre et Paix"

A l'occasion du Bardentreffen de Nuremberg (le plus grand festival en plein air d'Allemagne), Barbara Thalheim et Michèle Bernard ont abordé l'histoire franco-allemande d'une manière très personnelle. Les deux chanteuses qui sont liées par beaucoup d'affinités ont élaboré spécialement pour ce „Bardentreffen“  un programme qui établie une passerelle entre le privé et la politique, entre le passé et le présent. Michèle Bernard est une chanteuse de vieille école, Barbara Thalheim préfère se dénommer « crieuse rythmique ». Elles sont accompagnées par un groupe fameux de jazz-rock sous la direction du guitariste Rüdiger Karuso Krause. (Nürnberger Nachrichten, 04/08/2014)

Verlassen werd ich diese Welt ... / Je veux quitter ce monde ...
Der kleine Mann ist der wahre Schuldige / Le lampiste est le vrai coupable

Leur programme, cogité spécialement pour cette rencontre musicale à Nuremberg, était un enrichissement. En temps de guerres et de paix entre pays et races le „Je t'aime“ soufflé profondément par Barbara Thalheim nous aidera peut-être. Un signal comme une bouteille à la mer, mais souvent exemplaire. Osons dire qu'il pourrait être le thème du prochain Bardentreffen en 2015. Qui sait … (Nürnberger Zeitung, 04/08/2014)

04/10/2014

Allemagne de l’Est – Allemagne de l’Ouest : 24 ans après, ce qui les sépare encore

Depuis le 3 octobre 1990, l'Allemagne n'est qu'une. Pourtant, de nombreuses disparités subsistent entre les territoires situés dans l'ex-Allemagne de l'Est (République démocratique allemande, RDA) et ceux d'Allemagne de l'Ouest (République fédérale allemande, RFA). Le site Internet de l'hebdomadaire Die Zeit a illustré quelques-uns de ces contrastes, vingt-quatre ans jour pour jour après la réunification du pays, une date devenue fête nationale.

Le premier écart est d'ordre économique. La plupart des habitants de l'ex-RDA, ancien pays du bloc communiste, ne disposaient en 2012 que d'un revenu inférieur à 17 800 euros par personne. La majorité des Allemands de l'Ouest, eux, atteignent des sommes pouvant aller jusqu'à 23 700 euros, voire 26 700.

Revenu moyen par habitant

Einkommen-530x783.jpg

Lire la suite sur Le Monde.fr