Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2014

Concert de Markus Popp / Oval ; vendredi 23 mai 2014 ; Lacommande

Dans le cadre du festival Chemins électroniques (du 23 mai au 1er juin 2014) à La Commanderie / Lacommande, ....

voir toute la programmation sur le site de Accès(s)

Markus Popp / Oval (Allemagne)

 
 
Oval a profondément marqué le paysage de l'électronica des années 90, grâce à une esthétique sonore inédite, à la fois poétique et radicale, qualifiée de « glitch ». Un genre musical utilisant les sons obtenus par les défaillances sonores du matériel numérique et la mutilation de Cds, qui a influencé toute une génération de musiciens. Après un silence de près d'une décénie, Markus Popp réaffirme sa place dans la recherche sonore, avec une musique électronique abstraite et brillante, à la fois mélodique et rythmique, qui dévoile selon ses mots « le musicien qui se cachait derrière le technicien ».

13/12/2013

Heino - made in Germany

ARTE : samedi 14 décembre 2013 à 23h30

heino.jpg

Né Heinz Georg Kramm, le chanteur Heino a su dès le début se créer une image qu’il n'a jamais quittée, avec sa hevelure blonde péroxydée et ses lunettes noires. Avec cinquante millions d’albums vendus, Heino entonne encore aujourd'hui ses refrains populaires, chantant une Allemagne bucolique et idyllique. Mais Heino a su s’adapter à l’air du temps, allant jusqu’à faire un rap de l’un de ses plus grand succès, "Blau blüht der Enzian" ("La fleur bleue de gentiane"). Avec des archives souvent inédites qui retracent cinquante années de carrière, ce documentaire brosse un portrait touchant de l’artiste, entre nostalgie et ironie. Avec un petit détour par Los Angeles où l’humoriste Marc Hickox parodie Heino, et où le chanteur punk Jello Biafra (Dead Kennedys) évoque sa passion pour son collègue allemand.

oder lieber auf deutsch ?

ARTE : Samstag, 14. Dezember um 21:35 Uhr

heino.jpg

Für viele ist Heino die Personifikation deutscher Spießigkeit schlechthin. Andere schunkeln gutgelaunt in Bierzelten und Volksmusiksendungen zu seinen Volksliedern und Schlagern. Titel wie „Blau blüht der Enzian“ oder „Karamba, Karacho, ein Whisky“ gehören zum kollektiven Bewusstsein der Deutschen.

Heinos letztes Album „Mit freundlichen Grüßen“ erhält gerade von jungen Leuten überraschend viel Zuspruch. Mit Cover-Versionen von Rammstein, den Ärzten und Peter Fox schaffte Heino es im Frühjahr diesen Jahres in den Download-Charts von Null auf Platz eins – auch wenn ihm selbst der Begriff Download erst erklärt werden musste.

Die Dokumentation führt bis nach Los Angeles, wo der Comedian Marc Hickox Heino seit über zehn Jahren erfolgreich parodiert. US-Punkrock-Sänger Jello Biafra („Dead Kennedys“), Entertainer Rocko Schamoni und Schlagersänger Guildo Horn zeichnen ein schillerndes Bild des Künstlers. Heino selbst - der am 13. Dezember 75 Jahre alt wird – blickt gut gelaunt und mit sich im reinen zurück auf seine Karriere. Eine rasante und facettenreiche Zeitreise mit vielen wieder entdeckten Archivschätzen der letzten fünf Jahrzehnte.

oder doch lieber gar nicht ... entscheiden Sie selbst !

24/10/2013

Récapitulatif "Hommage à Erich Fried"

September 2013 - Erich Fried in Südfrankreich.jpg


Le vendredi 27 septembre dernier, cette soirée a réuni, à la Médiathèque André Labarrère à Pau (soirée doublée le lendemain à Orion), un public intéressé venu découvrir ce poète de langue allemande mort en 1988. D'origine juive, l'Autrichien Erich Fried quitte Vienne en 1938 et se réfugie à Londres, qui deviendra sa seconde patrie. Engagé pour de multiples causes politiques, il y poursuit une intense activité militante et littéraire, qui a suscité un vif intérêt de la part du public palois.

La soirée a commencé par la projection de l'excellent film documentaire  « Que le monde reste monde – Erich Fried, un portrait » de Roland Steiner (RDA 1988, "Die ganze Welt soll bleiben"), qui a été sous-titré tout spécialement pour l'occasion (traduction: Danielle Laurin, technique: Charles Tocanier).

Elle s'est poursuivie par les prestations de trois intervenants de choix:

Volker Kaukoreit, directeur adjoint des Archives littéraires de la Bibliothèque nationale autrichienne, membre fondateur de la Fondation Internationale Erich Fried (Vienne), grand connaisseur et ami du poète, nous a livré de nombreuses informations et souvenirs personnels – et il a fait au public palois l'amitié de s'exprimer en français. Chantal Tanet, traductrice de Fried, a lu un choix de poèmes, en langue française, et Barbara Thalheim, chanteuse-compositrice est-allemande tombée sous le charme du poète, a chanté, avec l'intensité qui lui est propre, du Fried dans une interprétation très personnelle, s'inspirant de la chanson engagée berlinoise.

L'Institut Heinrich Mann et Rencontre d'Orion ont vu l'énorme investissement en temps et moyens matériels qu'a nécessité la réalisation de la manifestation justement récompensé. Le public s'est montré ravi de la découverte de ce poète largement méconnu en France, et la qualité des prestations a été unanimement saluée.

Chantal Tanet a puisé dans l'accueil que le public a réservé à sa lecture nuancée et touchante une nouvelle motivation à poursuivre son oeuvre de traduction et de publication consacrée au poète.
Seul regret : le public aurait souhaité écouter plus de chansons du répertoire de Barbara Thalheim, qui a créé un spectacle d'hommage à Erich Fried et réalisé 25 CD, dont un en langue française (« Fière de ma grande gueule », coup de cœur) et et un autre consacré aux adaptations allemandes de chansons françaises (« Herzverloren »).

La soirée paloise a réussi à créer, autour de l'héritage poétique et intellectuel d'Erich Fried, une belle synergie qui, nous l'espérons, saura inspirer de nouvelles initiatives, pour le plus grand bonheur du public français.

M.C.

Détails de la soirée