Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/05/2016

Fête de l'Europe - Joli mois de l'Europe 2016

FÊTE DE L'EUROPE - JOLI MOIS DE L'EUROPE 2016
du 9 au 12 mai 2016

En collaboration avec la Ville de Pau, la Médiathèque André-Labarrère, le Cinéma Le Méliès, la Ville d'Oloron, l'association Pistes Solidaires, l'UPPA. 


lundi 9 mai - Médiathèque André-Labarrère - Pau

14h-18h00 - Patio/Auditorium
Diffusion de documentaires de l'INA retraçant la construction de l'Union Européenne du 9 mai 1950 à nos jours
Stands d'information des associations partenaires 

17h00
Inauguration par François Bayrou, Maire de Pau et Président de la Communauté d'Agglomération Pau-Pyrénées
Interventions des associations et animations musicales
Verre de l'amitié offert par la Ville de Pau et l'Institut Heinrich Mann

 ________

mardi 10 mai 

11h30-18h00 -  Médiathèque André-Labarrère - Patio /Auditorium
Diffusion de documentaires de l'INA ...
Stands d'information des associations partenaires


20h15
- Ciné-concert : Cinéma Le Méliès

Erik Leuthäuser and Friends
Bibob, jazz, blues, chanson...  allemande
Erik Leuthäuser – chant / Eric Braccini – piano / Oliver Potratz – basse / Guillaume Lacrampe - batterie

Erik Leuthäuser bénéficie d'une bourse de l'association Yehudi Menuhin Live Music Now Weimar et est titulaire du 2e prix de la compétition internationale (2015) du chant de Finsterwalde (en duo avec Marc Doffey).

suivi du film 
Crossing the Bridge
Fatih Akin

Alexander Hacke, musicien dans un groupe d’avant-garde allemand depuis plus de vingt ans, débarque à Istanbul pour composer la musique du film HEAD ON. Il y rencontre les membres d’un groupe néo-psychédélique, les Baba Zula dont il remplace le bassiste au pied levé. Cette expérience lui permet de capter la diversité musicale d’Istanbul qu’il intègre à sa musique pour la faire connaître au monde entier.

 ________

mercredi 11 mai Médiathèque André-Labarrère - Patio/Auditorium 

11h30-17h00 
Diffusion de documentaires de l'INA ...
Stands d'information des associations partenaires 

10h00
Conférence sur le thème "Europe et mobilité" de Jean-Michel Courades, ancien fonctionnaire européen, Marielle Peyret, directrice des relations internationales de l'UPPA et Anaïs Rodriguez de Pistes Solidaires.
Ouverte au public et aux lycéens.

15h45
Quatuor "TRIO-Mann et Daniel"
Chansons allemandes des années 1930

  ________

jeudi 12 mai - Salle Palas - Oloron

19h00
Stands d'information des associations partenaires

20h30
Animation musicale par les classes de musique de 3e du Collège des Cordeliers

21h30
Erik Leuthäuser and Friends
Bibob, jazz, blues, chanson...  allemande
Erik Leuthäuser – chant / Eric Braccini – piano / Oliver Potratz – basse / Guillaume Lacrampe - batterie

Programme détaillé: Europatag Oloron Programm 2016.jpg
La République des Pyrénées
CIED / Pistes Solidaires

 

Vous avez raté le concert? 
Lire également: En voici un petit extrait. De quoi vous rincez la bouche....

 

 

 

 

21/12/2015

Résidences croisées d'écriture

20 ans d'échanges avec le Land de Hesse

Entretien avec Harry Oberländer,
Directeur du Hessisches Literaturforum

Propos recueillis par Catherine Lefort, traduits de l'allemand par Alexia Valembois

Depuis plus de vingt ans, Écla Aquitaine tisse des relations étroites avec le Land de Hesse en Allemagne qui se traduisent par des résidences croisées d’écriture : des écrivains allemands séjournent en Aquitaine à la résidence de la Prévôté, des auteurs aquitains sont accueillis à la Villa Clementine à Wiesbaden. Dialogue avec Harry Oberländer sur les enjeux de ces échanges internationaux autour de la littérature.

Catherine Lefort - Vous avec été un des premiers écrivains en résidence à Bordeaux dans le cadre des échanges et coopérations entre l'Aquitaine et le Land de Hesse. Vous êtes aujourd'hui directeur du Hessisches Literaturforum à Francfort.

Harry Oberländer - Je garde un très bon souvenir de mon séjour en résidence à Bordeaux. C'était en octobre et novembre 1988. Nous étions partis en voiture avec mon amie de l'époque et nous avions traversé la France en passant par Mulhouse en Alsace, Dijon, puis à travers le Massif central, cela nous avait pris trois ou quatre jours avant d'arriver, via la Dordogne, le 1er novembre à Bordeaux après avoir franchi le pont de pierre. Un bien beau voyage, conscients comme nous l'étions que Friedrich Hölderlin avant nous, durant l'hiver 1801, l'avait lui-même effectué, à pied pour l'essentiel, pour aller prendre ses fonctions de précepteur auprès du consul Meyer dans sa demeure des allées de Tourny. A Bordeaux, quant à moi, j'ai résidé dans la belle maison de la rue de la Prévôté et je n'ai pas eu à être précepteur, j'avais au contraire tout un mois devant moi pour travailler en paix avant d'être amené à découvrir bien d'autres lieux en Aquitaine à l'occasion de visites scolaires et autres rendez-vous....

Lire la suite sur 20 ans d'échanges avec le Land de Hesse (page 20).
Paru dans Éclairs - La revue numérique d'Écla.

 

14/10/2014

Concert franco-allemand à Nuremberg avec Michèle Bernard et Barbara Thalheim, "Guerre et Paix"

A l'occasion du Bardentreffen de Nuremberg (le plus grand festival en plein air d'Allemagne), Barbara Thalheim et Michèle Bernard ont abordé l'histoire franco-allemande d'une manière très personnelle. Les deux chanteuses qui sont liées par beaucoup d'affinités ont élaboré spécialement pour ce „Bardentreffen“  un programme qui établie une passerelle entre le privé et la politique, entre le passé et le présent. Michèle Bernard est une chanteuse de vieille école, Barbara Thalheim préfère se dénommer « crieuse rythmique ». Elles sont accompagnées par un groupe fameux de jazz-rock sous la direction du guitariste Rüdiger Karuso Krause. (Nürnberger Nachrichten, 04/08/2014)

Verlassen werd ich diese Welt ... / Je veux quitter ce monde ...
Der kleine Mann ist der wahre Schuldige / Le lampiste est le vrai coupable

Leur programme, cogité spécialement pour cette rencontre musicale à Nuremberg, était un enrichissement. En temps de guerres et de paix entre pays et races le „Je t'aime“ soufflé profondément par Barbara Thalheim nous aidera peut-être. Un signal comme une bouteille à la mer, mais souvent exemplaire. Osons dire qu'il pourrait être le thème du prochain Bardentreffen en 2015. Qui sait … (Nürnberger Zeitung, 04/08/2014)