Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/12/2011

L'écrivain Christa Wolf est décédée le 1er décembre 2011

 

christa_wolf.jpg"Christa Wolf (…) cherchait son chemin de dissidente loyale. Elle revendiquait la RDA parce qu'elle était à la recherche d'une alternative au capitalisme. Elle restait dans son pays car ce n'est que là qu'elle pouvait écrire. Elle rêvait du socialisme, mais à l'écart du parti. Elle refusait de se taire et faisait preuve d'une parole originale et forte. Sa mélodie, elle ne l'a pas ravalée, mais elle chantait tout doucement, pour n'effrayer personne. Parfois, elle se contentait de siffler comme une enfant angoissée dans la forêt. Quelques très belles œuvres ont ainsi vu le jour.  Des œuvres qui restent." (extrait de "Christa Wolf. Eine Biographie", par Jörg Magenau, verlegt bei Kindler)

Christa Wolf laisse une oeuvre marquée par le doute et l'espoir (Le Monde)

30/11/2011

Outrage au public de Peter Handke, Le Parvis scène nationale Tarbes Pyrénées

handke.jpgPeter Handke/Cie De Koe

Jeudi 1er Décembre 2011, 20:30 

Le Parvis scène nationale Tarbes Pyrénées. Centre Méridien 65420 Ibos. 

Tél. 05 62 90 08 55, billetterie : 05 62 90 06 03

Théâtre des Nouveautés. Tarif C

Dans Outrage au public, le théâtre est démonté et analysé jusqu’à l’os, jusqu’à l’absurde. Et pas seulement le théâtre sur scène mais également, ou surtout, le théâtre que nous jouons en permanence dans la vie réelle.

« La réalité, telle que la crée l’homme, est fabuleuse, mensongère et transitoire mais elle n’en est pas moins vraie », constate De Koe dans son manifeste. De fait, pour l’énergique collectif anversois, l’homme est avant tout un animal qui joue. Et qui ment. Proche de Tg Stan, collaborateurs complices avec qui il partage une façon conviviale d’inclure la salle dans la fiction, De Koe propose depuis 1989 de révéler toute la vérité sur le mensonge. Qu’elle se base sur un film (My Dinner with André à partir du film de Louis Malle), sur un essai (Du serment de l’écrivain du roi et de Diderot s’inspire du Paradoxe sur le comédien de Diderot) – deux pièces coproduites avec Tg Stan, ou sur un grand classique du théâtre (Qui a peur de Virginia Woolf ? la comédie apocalyptique d’Edward Albee), chacune de ses créations démantèle les rouages du jeu social et examine les frontières entre réalité et mensonge.

« Ces planches ne sont pas un monde », écrivait Peter Handke, « elles appartiennent au monde (…) Ce n’est pas un autre monde que le vôtre ». Au vu de la similarité des préoccupations, nul ne s’étonnera de voir le collectif De Koe adapter Outrage au public, brûlot culte avec lequel Peter Handke fit scandale en 1966. Quatre acteurs se présentent sur scène et annoncent qu’il n’y aura pas de pièce.

La pièce, un saccage nihiliste et vertigineux des masques sociaux. « Le mensonge est-il, par définition, “non vrai” ? », s’interrogent les comédiens à partir de l’oeuvre d’Handke. On admettra avec eux – qui savent si bien faire semblant de faire semblant – que le mensonge est la condition sine qua non du fonctionnement social. Et que le théâtre est ce lieu où l’on apprend à ne pas en souffrir.


Producteur délégué : Théâtre Garonne - Toulouse
Coproducteurs de la version française : Festival d’ Automne - Paris, Théâtre de la Bastille, théâtre Garonne - Toulouse, Théâtre de Nîmes, Le Parvis Scène Nationale Tarbes-Pyrénées, La Rose des Vents Scène Nationale Lille Métropole - Villeneuve d’ Ascq, l’ Athanor Scène Nationale d’Albi.

Texte : Peter Handke

Mise en scène, conception :
Peter Van den Eede
Traduction, coaching linguistique :
Martine Bom 
Scénographie, création lumières  :
Matthias de Koning
Avec :
Gene Bervoets, Natali Broods,
Sofie Palmers, Marijke Pinoy
et Peter Van den Eede
Production, communication :
Marlene De Smet / De Koe

27/11/2011

Kristof Magnusson au Parvis de Pau, 30 novembre 2011 à 18h

magnusson-foto.jpgL'écrivain islando-allemand Kristof Magnusson est né en 1976 à Hambourg. Après un service civil auprès des sans-logis à New-York, cet organiste de formation a étudié à l'Institut littéraire de Leipzig puis à l'Université de Reykjavik. Maintenant installé à Berlin, il vit de sa plume et de ses traductions de l'islandais.
Sa comédie Crèche pour hommes (2005) a été représentée dans plus d'une trentaine de théâtres, à Berlin. L'adaptation du roman "C'était pas ma faute" (Das war ich nicht) a également été mise en scène à Bâle, où elle connaît actuellement un franc succès. Son premier roman, Retour à Reykjavik, a été couronné par le prix littéraire autrichien de Rauris en 2006. (éditions Métailié)

C’était pas ma faute
Titre original : Das war ich nicht
Traduit de l'allemand par Gaëlle Guicheney
Editions Métailié

magnusson_faute.gifJasper, trader dans une grande banque d’investissements à Chicago, ne vit que pour l’avancement de sa carrière. Meike est la traductrice de Henry LaMarck, un auteur de best-sellers qu’elle essaie de retrouver à Chicago car il n'a pas rendu le manuscrit qu’elle doit traduire, ce qui menace sa survie économique. Elle ne sait pas que sa conscience professionnelle de traductrice qui pose des questions, mettant l’auteur face à ses négligences, a fait d’elle la bête noire de l’écrivain, qui s’emploie à l’éviter. Henry LaMarck pour sa part ne peut plus écrire et s'est réfugié incognito dans un hôtel. Tous les trois vont se chercher, se croiser, multiplier les quiproquos dans cette histoire d’argent, de littérature et d’amour.L’écrivain tombe amoureux d'une photo du regard désespéré du jeune banquier devant l’effritement des cours boursiers. Jasper drague Meike avec une maladresse impressionnante, tout en essayant de dissimuler une erreur de transaction qui mènera sa banque à la faillite et permettra au lecteur de comprendre les faiblesses du système financier et son fonctionnement. Le trio sera obligé de fuir et se retrouvera par hasard dans la même maison, pour le plus grand plaisir du lecteur… (source : éditions Métailié)

Critique littéraire dans Le Monde

Oeuvres de Magnusson sur bibliosurf.fr

Kristof Magnusson sur Perlentaucher (allemand)

Kristof Magnusson interviendra le 29 novembre 2011 à la Librairie Ombres Blanches à Toulouse et le 1er décembre 2011 à l'Institut Goethe de Bordeaux